[multi-plateformes] not just a game but a polygame

Lorde a fait pareil avec Solar Power mais c’était le fruit d’une réflexion écolo. Peut-être une piste à creuser pour Limited Run.

@Iggy Voilà comment se joue Midnight Suns.


À ce stade, je me demande si No Man’s Sky, dont l’update Frontier sort aujourd’hui, finira par faire tout ce que promettait Star Citizen avant Star Citizen.


C’est le BitSummit cette semaine et IntiCreates en a profité pour annoncer Luminous Avengers iX 2, alors que Gunvolt 3 n’est pas encore sorti (désormais prévu pour l’été prochain). Ce spin-off sortira même avant, dès le mois de janvier 2022. La promesse de reprendre le flambeau de Mega Man s’étendait manifestement jusqu’au caractère industriel de son calendrier de sorties.


Autre annonce pour 2022, le stroboscopique No Longer Human. J’ai zéro confiance.


J’avais déjà complètement oublié Varvarion, le chouette projet indé d’un ancien d’Arc System Works montré l’année dernière, mais il a donné des nouvelles également.


Plus près de nous, 27 octobre pour le prometteur jeu taiwanais The Legend of Tian Ding sur Steam et Switch.

La GolfRPGsploitation continue : maintenant, un Golf-roguelike.

Ça a l’air mignon tout plein.

J’adore la PV ultra sérieuse pour…

Spoil

Kunio-kun Trois Royaumes

Sakuna est un peu devenue la Shovel Knight du jeu indépendant japonais, elle ne refuse manifestement aucune collaboration. Ici de mèche avec le jeu coréen Metallic Child avant sa sortie le 16 septembre prochain.

Jeu qui a d’ailleurs droit à une intro signée Trigger.

Le plan machiavélique de la Perfide Albion continue son petit bonhomme de chemin. Lavage de cerveau prévu le 22 octobre sur toutes les bécanes.

Je ne sais pas comment EA et Ravenscourt se sont démerdés pour se marcher dessus ainsi mais il ne faut donc pas confondre Lost in Random (PC / Switch / PS4 / PS5 / Xbox) de Zoink Games et Dice Legacy (PC / Switch) de Destinybit qui viennent de sortir cette même semaine.

Gautoz (ex-Gamekult) a sorti un nouveau format assez bien foutu, il répond aux questions de Twitch et remonte ça sous forme de FAQ pour les boomers sur Youtube comme moi. Très pratique pour mieux comprendre Deathloop et si on va aimer Deathloop.

00:00 Deathloop : un Dishonored avec des flingues ?
00:55 Comment Deathloop gère le temps ?
02:05 Pas de monde ouvert, un seul plan parfait
05:11 Quid de la rejouabilité ?
05:59 Que garde-t-on d’une boucle sur l’autre ?
07:31 Deathloop est-il répétitif ?
11:08 Je n’aime pas trop les roguelikes, c’est grave ?
12:50 Aventure libre, ou très balisée ?
16:13 Quelle variété pour les assassinats ?
17:53 Puis-je finir Deathloop sans (trop) tuer ?
20:03 L’IA de Deathloop : tout un programme
22:33 Le level design de Deathloop
26:54 Quelle place pour l’histoire ?
29:49 VO ou VF ?
31:26 Les invasions de Julianna (PvE/PvP) expliquées
37:58 L’importance du didacticiel
40:00 Deathloop est-il une exclusivité Playstation ?
40:57 Quels avantages en jouant sur PS5 avec une manette DualSense
42:09 Quelle durée de vie pour Deathloop ?
43:29 Mon bilan et mon avis

2 « J'aime »

Je ne connaissais pas du tout la série de livres d’Hiro Kamigaki — 900K+ exemplaires éclusés dans 35 langues — avant la sortie de cette adaptation vidéoludique de Pierre The Maze Detective, sorti au printemps 2021 sur Switch, Steam, iOS et Android. La possibilité d’interagir dans ce fourmillement graphique est absolument parfaite.

Si vous avez gardé votre âme d’enfant et/ou que votre enfant n’a pas encore absorbé la vôtre, je conseille cette petite expérience consistant à déambuler dans des tableaux absurdes à la poursuite de Monsieur X. Parfaite excuse pour jouer à nez de TV, voire sur projo, tant le bonheur repose sur la découverte d’un chemin ou d’une interaction cachés.

C’est toujours très joli, souvent super idiot, avec mine de rien des collectibles pas si évidents à trouver. En tout cas, c’est le genre de jeux-jouets qui forcent le dialogue et la contemplation.

Bien joué au studio de JV & Documentaires Darjeeling pour ce petit coup de maitre injustement passé sous le radar global.


Bon et sinon, vivement demain.

En parlant de jeux indés à gros pixels auxquels je vais jouer ce week-end, Deltarune revient:

Jeux indés ? Gros pixels ? Steel Assault de Zenovia et Tribute Games sortira sur Switch et Steam le 28 septembre.


IntiCreates, ils en ont plus rien à battre, ils font des vidéoclips. Je suspecte que les jeux sont devenus le produit dérivé des goodies et albums de musique.

1 « J'aime »

Quel sex-appeal ce Steel Assault.
Lorsque j’ai essayé la démo Steam l’an dernier, j’ai quand même souffert d’un violent soucis de lisibilité que j’espère atténué depuis, certains arrière-plans étaient bien trop chargés, occasionnant fatigue visuelle et morts injustes. Ce soucis combiné à une difficulté impitoyable ont rendu l’expérience moins plaisante qu’escomptée… Ce sera quand même day-one, en espérant d’ailleurs qu’ils offrent à terme une option de difficulté « touriste ».

Okinawa Rush, un brawler nerveux en développement depuis des années, devrait lui aussi sortir prochainement en physique et démat.

1 « J'aime »

Toujours aussi impressionnant, ce Freedom Planet 2 qui a manifestement apprécié le mode World of Light de Super Smash Bros. Ultimate. Sortie désormais prévue pour le printemps 2022, plus de six ans après son annonce !

Super intéressant, ce publi-reportage sur les migraines de game design du développement de Deathloop. Ça me donne envie d’y jouer moins pour l’attrait du jeu en lui-même que pour l’étude de tous les pétrins dans lesquels Arkane s’est fourré tout(e?) seul et comment l’équipe s’en est sortie.

1 « J'aime »

Si je m’attendais à ça, un jeu très fortement « inspiré » par Zachtronics avec un modulaire comme gimmick principal. Je télécharge la démo. C’est sorti sur Mac et PC.

Encore un paquet de jeux qui sortent cette semaine, notamment Hot Wheels Unleashed, Nykra et The Eternal Cylinder.


Nouvelle PV pour le Demon Slayer / Kimetsu no Yaiba de Cyberconnect2. Au moins c’est propre.

C’est juste interdit le nombre de projets intéressants qui sortent en ce moment. Hot Wheels a toujours l’air aussi cool et, pour avoir participé à la beta déjà prometteuse du printemps dernier, je sais que je soutiendrai The Eternal Cylinder ne serait-ce que pour la proposition de drogue sans effet secondaire.

Mais dans ma todo post-Eastward, j’ai ce Away: The Survival Series qui me parle beaucoup. Il est sorti aujourd’hui sur Steam et PS4/5.

(Add: Fffiou, calmos, les premières reviews parlent d’une expérience ultra linéaire, plombée par des contrôles approximatifs, des bugs et même pire, des QTE !)

Idem, instant buy, j’y jouerai à la retraite.

(Hot Wheels… après plusieurs tours de piste, je range mes voitures dans le coffre à jouet. J’imagine que l’éditeur de circuits est sympa et que les stages avancés font montre d’un peu plus de fantaisie mais ce n’est pas mon truc. Niveau tout, j’ai l’impression d’avoir parcouru ce jeu mille fois. L’habillage sonore est immonde, au passage.)

Aujourd’hui sortait aussi Steel Assault sur Steam et Switch.
Court, efficace, peaufiné et court, si j’en crois les premiers retours de joueurs.

Oui j’attendais une PV de lancement et la voici. J’aime beaucoup le style visuel et les inspirations Neo Geo (ça me fait notamment penser à Top Hunter), et Tribute – qui édite – m’est toujours aussi sympathique, mais je t’avoue que je suis moyennement branché par Steel Assault en mouvement. Ça a l’air énormément axé superplay / PGM, fidèle à ses influences arcade, pour le meilleur et pour le pire, plutôt qu’un jeu étincelant en première instance. Je le prendrai sans doute un peu plus tard pour soutenir nos cousins québécois.


Autre sortie de la semaine, de vrais contrôles corrects et le DLC d’Outer Wilds. Je suppose que @Camarade_Chev nous fera un topo.

1 « J'aime »