├┴┬┴┬┴┤?├┬┴┬┴┬┤ mais sur Switch

J’imagine que le fait qu’ils aient un patreon est (une fois encore) le smoking gun.
L’odeur de l’argent attire les avocats comme le sang les requins.

A priori, l’angle est la grande facilitation d’accès au piratage, plus que les bénefs de Yuzu ou des questions de code protégé. Ce qui m’interroge, c’est le temps pris par Nintendo dans cette manœuvre, sachant que Yuzu existe depuis le ~début de vie de la Switch.

Je propose Shiikwaasa, un autre agrume aussi connu sous le nom (de circonstance) Citrus depressa.

Contre-programmation audacieuse [en Occident] la même semaine que FF7 Rebirth : Shiren the Wanderer 6: The Mystery Dungeon of Serpentcoil Island (27 février) dont voici une critique assez complète et ma foi très positive, même si le jeu semble peu innover et plutôt revenir aux bases qui ont fait le succès de la série au Japon.

Contre-programmation audacieuse [au Japon] la même semaine que FF7 Rebirth : Goblin Slayer -Another Adventurer- Nightmare Feast (29 février) qui singe Triangle Strategy mais avec le budget de Bushiroad Games.

<Euh, en fait, ils sont tellement pingres qu’ils ont apparemment pas produit de PV de lancement. Je vous épargne le stream de sortie du jeu avec les doubleuses qui gloussent sans montrer une seconde du jeu. Imaginez un Triangle Strategy fauché dans le monde de Goblin Slayer.>

À peine moins précaire mais peut-être moins hasardeux, on fête également ce jeudi la sortie de Hebereke 2 qui vise un public tout de même très éloigné de tous ces jeux. Là non plus, n’ai pas trouvé de vidéo de lancement alors voilà leur collaboration avec Korone diffusée hier.

Le saviez-vous ? À l’époque de la Saturn, le raton-laveur tanuki shitty friend de Hebereke, O-chan, avait eu droit à son propre spin-off, un logigraphe (i.e. clone de Picross) appelé O-chan no Oekaki Logic. Justement, un produit incongru du même genre, :jp:Piczle Cross Bokujō Monogatari / :earth_africa:Piczle Cross Story of Seasons débarque sur l’eShop le même jour.

Mais je préfère investir dans l’original concomitant : Picross S+, compilation de 300 puzzles issus de Picross e (les épisodes 3DS).

Notons la sortie Arcade Archives hebdomadaire, War of Aero: Project MEIOU, un shmup vertical d’Allumer (Blandia, Gundam: EX Revue, Zing Zing Zip) à l’origine développé pour le compte de Yang Cheng, un distributeur taïwanais.

Enfin, il n’y a eu qu’une seule annonce Switch pour le Pokémon Day de ce 27 février, mais elle a manifestement pris tout le monde de court puisque personne n’avait deviné ou prétendu connaître un Pokémon Legends Z-Λ situé dans le simili-Paris (:jp:Miare / :uk:Lumiose / :fr:Illumis) de la simili-France (région Kalos) de la sixième génération (Pokémon X•Y sur 3DS). Ça sort en 2025.

Je ne comprends pas comment est censé fonctionner la save state sur les arcades archives hamster. Un unique slot, qui disparaît quand on perd un credit?! Pour recharger il faut quitter le jeu et le relancer?! Et donc veiller à le faire avant le game over sinon la save aura disparue…
Mais qui a inventé ça, dans quel but?
D’autant que je suis sur Kiki Kaikai qui a mon étonnement ne propose pas de continue… Tu peux claquer 15 crédits, tu reçommenceras le jeu du début à chaque fois.

@Guybrush Oui, c’est un aspect controversé des sorties Arcade Archives. Je l’ai toujours compris comme une volonté de décourager l’utilisation des save states pour apprendre à jouer dans les véritables conditions ; mais cela me semble une mauvaise application d’une bonne idée. Ce que je trouve surtout dommage, c’est que les jeux n’incluent pas au moins un chapitrage pré-établi de save states pour s’entraîner sur un stage précis.


Natsukashii la 3DS, cette vieille console de quand on était gamins.


Arc System Works a chopé les droits pour une version physique de Dave the Diver au Japon (et probablement dans toute l’Asie). Ça sort le 30 mai.

As players dive even deeper into this aquatic world, they may recognize a familiar look as the evening sushi bar welcomes customers cosplaying as fan-favorite Guilty Gear: Strive characters. This unique offering, exclusive to the Nintendo Switch, lets players engage in a Guilty Gear: Strive -themed boat skin and “The Disaster Of Passion” rhythm game. Additionally, players can enjoy a digital art book that showcases DAVE THE DIVER ‘s memorable, pixelated characters and locations. These exclusive features are only available in the physical package.

Les collaborations de ce jeu continuent de me mystifier.


Nouvelle PV pour Princess Peach: Showtime! (22 mars). Une démo est dispo sur l’eShop.


Critiques assez positives pour le choupi Snufkin: Melody of Moominvalley qui vient de sortir ce vendredi sur Switch et Steam. On rappelle que la B.O. du jeu est signée :iceland:Sigur Rös, tout de même. Et le développeur, Hyper Games, est :norway:norvégien. Et l’éditeur, Raw Fury, est :sweden:suédois. C’est la grande fraternité scandinave pour :finland:Moomin, dis donc.

Mario Golf GB, Mario Tennis GB et la version Game Boy de Dr. Mario sont désormais dispos sur le NSO.

Et Ys II version PC-8801mkIISR sera le jeu EGGCONSOLE de la semaine.

Pas un jeu Switch mais eh good enough : comme les serveurs de Super Mario Maker 1 vont bientôt fermer, la communauté essaye de finir tous les niveaux disponibles avant la fin.

Voilà le final boss de SMM1 :

F-ZERO Maximum Velocity sort sur l’appli Game Boy Advance du NSO ce vendredi et, pour fêter ça (?), F-ZERO 99 aura aussi droit à une mise à jour (v1.3.0) qui rajoute l’aide au pilotage, de nouvelles façons de débloquer les éléments cosmétiques ainsi que des courses miroir avec de nouveaux pièges sur leur tracé.

La sortie EGGCONSOLE de cette semaine est Xǎk –The Art of Visual Stage.– (version PC-8801mkIISR).

Pour la peine, je vous remets l’excellente rétrospective de Basement Brothers sortie en 2022.


Du côté de Hamster, les deux dernières sorties Arcade Archives étaient Volfied (1989) de Taito et Surprise Attack (1990) de Konami, un chouette clone méconnu de Rolling Thunder et Shinobi.

Une tier list ma foi essentielle. J’aurais tout de même inclus le stylet filé avec Super Mario Maker 2.


Le prochain tournoi Tetris 99 disputé ce week-end sera consacré à Princess Peach Showtime!.

C’était ce week-end ou jamais, et on vient d’assister à un des plus grands exploits de l’Histoire du sport français. Du coup, comme avec la Coupe du Monde 1998, ne regardons pas de trop près s’il y avait une légère magouille derrière l’exploit.


Grosses Cousteau vibes pour Endless Ocean Luminous (:jp:Forever Blue Luminous) qui sort le 2 mai. L’équipe en charge de l’environnement sonore du jeu chez Arika a l’air de s’être bien amusée ; je me demande si on retrouve encore des anciens de Namco à la baguette.


Autre plongée, autre ambiance : le prochain jeu coquin de Qureate, Bunny Garden, est un simulateur de visite de bunny girls bar comme il en existe encore beaucoup au Japon, et manifestement un hommage appuyé à Dream Club (petit ange diable parti trop tôt).


Le premier jeu indé d’Imamura Takaya (autrefois créateur des personnages de Star Fox et F-ZERO) sortira finalement le 25 juillet. Pour rappel, c’est basé sur le manga du même nom, Omega 6, qu’il avait publié avec l’aide de Florent Gorges / Omaké Books (d’où leur mention dans le copyright).

Annoncé à la Triple I Initiative, le portage Switch du mignon Tchia, le jeu d’aventure qui se passe en Nouvelle-Calédonie, sortira le 27 juin.


Truc qui m’intéresse personnellement d’avantage : Freedom Planet 2 est enfin sorti sur Switch (la semaine dernière mais j’avais loupé ça).


Cette semaine est également sorti Moonglow Bay, jeu chill assez attendu par le public visé.


Dans l’appli Super Nintendo du NSO ce vendredi : Super R-Type, l’excellent Wrecking Crew ’98 – dont c’est la première sortie officielle hors du Japon – et le party game Sugoi Hebereke rebaptisé Amazing Hebereke pour, lui aussi, sa première sortie officielle en dehors du Japon. Décidément, quelle année pour le petit pingouin de Sunsoft…

L’appli japonaise a droit à Super R-Type, Wrecking Crew ’98, Battletoads in Battlemaniacs (déjà sorti en Occident), et Marvelous: Mōhitotsu no Takarajima, le jeu d’aventure choupi réalisé par Aonuma juste avant qu’il ne parte bosser sur Ocarina of Time.

Pour rappel, Wrecking Crew ’98 avait débuté sa carrière comme exclusivité du service de téléchargement Nintendo Power le 1er janvier 1998, avant de finalement sortir en version cartouche le 23 mai. La Dreamcast était sur le point de sortir, pour situer l’époque…


La sortie Arcade Archives de la semaine est Vs. Super Xevious: Mystery of Gump (il me semble que la bonne orthographe est plutôt Gamp mais bon).

On ne parle pas ici de l’homonyme Super Xevious déjà sorti en arcade en 1984 (simple version améliorée et débugguée de Xevious), mais d’une véritable suite d’abord sortie exclusivement sur Famicom…

… puis rapidement portée sur le format arcade de Nintendo dont provient justement le premier Wrecking Crew, le Vs. System. Comme souvent avec Hamster, ils ont profité de cette sortie pour partager dans Famitsu un scan de la PCB du jeu, qui montre ici bien le jumelage de deux Famicom (et deux broches JAMMA) sur la même PCB. Je me permets de le partager ici avec vous pour la science, pardon KGL.


Enfin, la sortie EGGCONSOLE de la semaine est Dragon Slayer IV: DraSle Family (également connu sous le nom Legacy of the Wizard en Occident). Un des rares jeux Nihon Falcom de l’époque (1987) à ne pas être sorti sur PC-88, c’est la version originale sur MSX2 (sortie une semaine avant la version Famicom) qui a été privilégiée.

Détail qui me semble peu commun (en tout cas moins commun que le chemin PC-98→PC-88), le jeu avait ensuite eu droit quelques mois plus tard à un portage pour le format MSX originel. Si vous ne connaissez pas le jeu, je peux comme toujours recommander les vidéos de NES Works et Famidaily sur le sujet.

« Alors, y avait Silksong ? Est-ce qu’il y avait Silksong ? Y avait sûrement Silksong, non ? But what about Silksong ? »

Le menu du Indie World de ce mercredi :

Little Kitty, Big City (9 mai 2024)
Yars Rising (2024)
Refind Self: The Personality Test Game (été 2024)
Sticky Business (dispo aujourd’hui)
Antonblast (12 novembre 2024)
Valley Peaks (2024)
Lorelei & The Laser Eyes (16 mai 2024)
Europa (2024)
Teenage Mutant Ninja Turtles: Splintered Fate (juillet 2024)
Cat Quest III (8 août 2024)
stitch. (dispo aujourd’hui)
Bzzzt (été 2024)
SCHiM (18 juillet 2024)
Animal Well (9 mai 2024)
Duck Detective: The Secret Salami (23 mai 2024)
Another Crab’s Treasure (25 avril 2024)
SteamWorld Heist II (8 août 2024)

Beaucoup trop de chats dans cette sélection, mais assez hâte de voir ce que vaut le nouveau jeu de l’équipe de Sayonara Wild Hearts. C’est surtout le bidule de puzzle de crochet stitch. qui a l’air maboule.


La version japonaise était encore une fois très différente avec notamment (1:31) Shanghai Summer, (4:27) Bread & Fred, (6:14) Minna to Machigoro, (8:01) Exit #8, (10:08) Undying, (10:57) Arranger, (12:17) , (13:21) Sagres et (14:54) A Dance of Fire and Ice.

Jump Force, Demon Slayer, Nier Automata, Ace Combat 7, Dragon Ball FighterZ… En fin de vie de la Nintendo Switch, il faudra faire le bilan du nombre de jeux japonais dont le producteur a juré qu’une version Switch était impossible avant de finalement se rendre compte que, tiens ! Une version Switch était possible. Cette fois-ci, dans le rôle du Boudu sauvé des eaux : One Piece Odyssey qui sort le 26 juillet sur Switch. Un seul être vous manque pour cette année fiscale et tout est repeuplé, faut croire, mais je soupçonne que ce portage tardif se vendra bien.


Sega redonne des news du scénario (oui) de Super Monkey Ball: Banana Rumble, nouvel épisode ma foi assez inattendu mais symptomatique de la politique éditoriale nostalgique du nouveau Sega. Ça sort le 25 juin.


La sortie Arcade Archives de la semaine est Emeraldia (1993), un puzzle game un peu quelconque de Namco dans lequel on casse des blocs pour sauver des poissons. La thématique Cousteau & cocotiers a indéniablement son charme ; c’est presque dommage de ne pas l’avoir sorti la même semaine qu’Endless Ocean.


D’ailleurs, une PV de présentation vient de sortir pour Endless Ocean Luminous (2 mai). 500 espèces, du multi en ligne à 30, des océans procéduraux partageables avec une seed, des raids limités dans le temps, des versions Shiny des poissons… Je suis presque surpris qu’on n’ait pas des donjons et un mini-jeu de cartes.


La sortie EGGCONSOLE de la semaine – purée, ils tiennent un rythme aussi stakhanoviste que Hamster ces temps-ci – est Hydlide II: Shine of Darkness version PC-8801. C’est déjà pas toujours facile de rejouer à ces vieux jeux micro en 2024 mais alors, Hydlide II était déjà considéré comme complètement foireux à l’époque, avec un système de karma totalement pété (comme dans son contemporain Xanadu: Scenario II maintenant que j’y pense), d’où le fait que le 3 est mieux connu et ressorti avant celui-ci. Si vous l’achetez, c’est vraiment pour la science, ou la collectionnite…


Eh bien écoute, la diaspora chinoise Gen Z du Canada qui découvre Satoshi Kon et Evangelion, ça donne 1000xRESIST (9 mai). Le jeu sort aussi sur Steam et GOG.

Oh wow, ça a l’air intéressant => ah bah c’était déjà sur ma wishlist et j’avais aucun souvenir d’avoir rien vu du jeu.
Je me demande si Steam met juste tous les jeux indé-chelous sur ma wishlist directement. Il doit y avoir 500 jeux dedans et j’ai aucune idée de ce que la plupart sont.