[multi-plateformes] not just a game but a polygame

Du Latin American Games Showcase, je retiens presque tout, à vrai dire ! ① Prisma, le Persona 5 colombien des devs de CrisTales ② I was Lost, le Sausage Roll brésilien ③ Into the Grid, le Slay the Spire en vue Wizardry argentin ④ Heaven Crawler, le Ueda fauché mexicain ⑤ One Card One Shot: Mafia, une espèce de mélange (brésilien) entre Balatro et Virtua Cop !? Huh ? ⑥ Mark of the Deep mais j’ai pas pigé si c’était un roguelike (brésilien) façon Hades ou un truc à la Tunic ⑦ Arco, sacrebleu, un mélange mexicain entre Sunset Riders et Cannon Fodder !? Mais oui ! ⑧ The Amazing Crackpots Club, un mélange chilien entre Smash Bros. et Windjammers (OK ça commence à partir en sucette) ⑨ Naughty Geese, un Flicky Kong Country chilien ⑩ Vinebound, un Vampire Survivors en co-op obligatoire façon Hazelight malheureusement très moche…

… Mais pas que ! Presque tout, j’ai dit, et donc aussi ① The Path into the Abyss, un Post-Apo argentin pas du tout en train de commenter la situation du pays ② The Coldest Winter, un Point & Click bad trip porto-ricain ③ Hollow Flowers, un … Truc ? Argentin clairement trop ambitieux pour son bien qui cherche un financement ④ Among the Stars, un magnifique RPG 2D brésilien ⑤ Sopa, un adoraburu jeu d’aventure coming of age mexico-colombo-argentin déjà signé par Microsoft pour le Gamepass ⑥ Desvelado, un Meat Boy vampirique argentin ⑦ Wind Runners, un concurrent brésilien pour Jet Lancer ⑧ Despelote, le FPS de foot équatorien déjà vu l’année dernière ⑨ Bittersweet Birthday, l’Undertale du Panama et ⑩ Dreamsweeper, une variante choupi mexicaine de Minesweeper…

… Mais aussi (!) ① Soulquest, le concurrent brésilien de Silksong ② le mexicain Codex: Eternal Eclipse, à mi-chemin entre Paper Mario et Eastward ③ Tenebris Somna, un Point & Click d’horreur argentin avec des cinématiques FMV (!) ④ Stay with Me!, le found footage PS1 chilien et ⑤ Bloodrush, le… Bloodborne sur un scooter en shoot à la souris ??? (je fais ce que je peux).

Eh beh, quelle santé ! Quelle énergie ! Ça bouillonne au sud. Et encore, j’ai pas mis les doublons des autres posts / confs.

2 « J'aime »

Du Women Led Games Showcase, je retiens ① RaRa BoomBubblegum GalaxyCitadelumWoodoJust Crow ThingsSoulitaire et ⑦ Star Stuff (dispo dès à présent).

Des trucs exclusifs à IGN, je retiens ① The Forever WinterEmpire of the Ants (car ça ne peut pas être nul tant que ce n’est pas sorti !) et ③ Lost Hellden, le nouveau JRPG d’Artisan Studios (avec une PV but alors you are French !?).

Et pour conclure cette semaine, l’Ubisoft Forward (en public avec une scène très sympa) dont je retiens ①② une démo un peu molle de Star Wars Outlaws à Tatooine mais j’étais déjà convaincu par celle de l’année dernière ③④ une démo plus convaincante d’Assassin’s Creed Shadows et notamment de ses phases d’infiltration avec la kunoichi plus robustes que dans les épisodes RPG récents ⑤ des news du DLC de Prince of Persia: The Lost Crown en septembre ⑥ des news de la prochaine mise à jour de The Rogue Prince of Persia ⑦ des (maigres) news du remake maudit de Prince of Persia: The Sands of Time pour dire que ce sera en 2026 et ⑧ des news de Prince of Persia + Rabbids non mais c’est juste pour voir si vous êtes attentifs.

Ça me frappe seulement maintenant mais j’ai l’impression que les deux protagonistes d’Assassin’s Creed Shadows, pour la première fois aussi distincts dans leur façon de se jouer, servent respectivement à mieux contenter les fans traditionnels d’AC qui se plaignent du manque d’infiltration dans les jeux récents (la kunoichi) tout en draguant les publics plutôt branchés God of War ou Elden Ring (le gros samurai).

En suivant la logique de cette réflexion, je me demande du coup si l’épisode suivant, qui se passe manifestement pendant les Chasses aux Sorcières en Allemagne médiévale, aura carrément un système de classes de départ façon From Software, ou si les deux sont développés similaires dans des silos tellement séparés qu’ils ne s’influencent aucunement.


Bon ! Quittons les sauvages du Nouveau Monde et revenons à la civilisation. Je ne sais pas si PQube est à court d’idées ou se sent pousser des ailes mais ils vont tenter de sortir l’otome game B-PROJECT Ryūsei*Fantasia en Europe, avec une version physique sur Switch le 26 juillet, précédée par une version démat’ sur Switch et Steam une semaine plus tôt (15 juillet). Traduction anglaise uniquement ; courageux, certes, mais pas téméraires.


Chez Dotemu, Metal Slug Tactics (automne 2024) explique comment ça marche. Au passage, cela fait partie des nombreux jeux qui ont une démo temporaire sur Steam cette semaine.


Pareil pour le néozélandais Flintlock (18 juillet) qu’ExServ a déjà essayé.


Et la petite comparaison d’usage pour Snake Eater vs SnΔke Eater. C’est vraiment one-to-one au niveau des plans de cinématiques ; les responsables n’ont pris aucun risque.

C’est un copier coller au niveau des cadrages, mais la photo et plus particulièrement la colorimétrie, n’ont plus grand chose à voir. Je me demande à quel point ça risque de changer le ton de certaines scènes.

J’ai l’impression que c’est le blowback sur le « Piss filter » des jeux de l’époque, juste, sur ce jeu là c’était un choix sérieux… C’est un peu comme refaire Silent Hill 1 et enlever le brouillard parce que techniquement on peut faire sans maintenant.
Je repensais récemment à Bio 5 qui a toujours eu l’air beaucoup mieux avec le filtre jaune pour donner l’atmosphère canicule poisseuse, alors que les mods qui enlèvent le filtre rendent le jeu juste bo-ring.

1 « J'aime »

Yep, c’est le gros problème qui saute aux yeux depuis le début mais, à la décharge de Virtuos, c’est encore difficile de juger si le ton chromatique de l’original, qui se mariait tellement bien avec la vaseline habituelle du rendu PS2 en fin de vie (quand l’aliasing-typique de la console est devenu ringard face aux jeux Xbox et Gamecube), fonctionnerait aussi bien avec le style plus naturaliste de la jungle Unreal Engine 5. Et cela ferait vraiment bizarre de décorréler la chroma entre les phases jouables et les cinématiques.

Ce que j’aurais vraiment apprécié, c’est un choix artistique totalement différent de Koko mais assumé de reproduire un rendu cinéphile spécifique, genre essayer de reproduire la chroma de la forêt de Stalker ou des scènes de jungle d’Apocalypse Now. Mais ce genre de choix fort ou propice au débat n’est clairement pas dans le cahier des charges du projet.

Rien à voir, mais PoE2 montre sa nécro, et elle est remarquablement active comparé au style AFK des builds à minions dans ces jeux. Le boss de fin de la vidéo est aussi plutôt joli avec plein de morceaux bien animés, j’aime beaucoup.

Très chouette en effet ! La DA est superbe.

Truc le plus intéressant qu’on m’a dit sur Dragon Age: The Veilguard (un jeu, une série et un développeur dont j’ai communément rien à carrer) : « ça va se planter, les persos sont pas assez bonnasses pour les scènes de cul ». Je fais donc confiance aux expert(e)s de l’industrie.

Metaphor: ReFantazio change de voix :

Je vous renvoie au Sumimasen Turbo de cette semaine (@26m39s) pour comprendre les dessous de cette affaire :

29 août pour Visions of Mana, en face de Stars Wars Outlaws donc. Avec cinq persos jouables et un système de jobs.

Je trouve ça très mignon et voir tous les caméos me remplit de joie.
Par contre le monologue de la meuf, là, jpp. Les cutscenes de Mana, ça a besoin d’être 4 phrases et 3 animations à tout casser. Ne plus avoir de limitations et permettre à des gens d’écrire leurs clichés sur 3 minutes, c’est l’équivalent d’enlever le brouillard de Silent Hill 1 tout est lié old man yelling at clouds.

1 « J'aime »

Un peu trop mignon, même, pour Square Enix USA.

En parlant de comparaison de jaquettes, les précommandes sont ouvertes partout dans le monde pour SONIC×SHADOW Generations (25 octobre) et j’ai trouvé intéressant que petit Sonic grassouillet soit blackboulé de la jaquette japonaise, où t’as bien plus l’impression que c’est « le jeu du film » qui sort lui aussi en fin d’année. Du coup, je n’arrive pas à trouver la confirmation mais je me demande si les doubleurs japonais du film sont les mêmes que ceux du jeu.

Sonic fait des ventes plutôt confidentielles au Japon depuis la mort de la Dreamcast mais les deux films ont assez bien marché. En Occident, j’ai l’impression que ce jeu va cartonner ; la réaction des joueurs en ligne a l’air bien plus dynamique que pour Sonic Superstars (qui était pourtant un nouveau jeu) l’année dernière, ou que pour Sonic Colors Ultimate (ressortie assez similaire) en 2021. Et, pour l’instant, seul Astro Bot sur PS5 (6 septembre) est là pour lui barrer la route alors que Sonic Superstars s’était mangé Super Mario Bros. Wonder en pleine tronche.

Dire qu’on attendait impatiemment Mario et Sonic aux JO de Paris.

Ah, c’est vrai ça, y’a pas de jeu officiel des JO cette année ? Paris demandait trop cher ? Les lapins crétins ont raté le coche ?

Faudra se contenter de Sous la Seine je suppose. Je me demande si le CIO fait grimper les prix façon FIFA au fil des ans.